Mara DelroseComment

Philosopher à L.A 

Mara DelroseComment
Philosopher à L.A 

J'attend le jour où je t'arracherai le squelette par les yeux, 
Je n'étais qu'un océan d'amour et de liberté,
Une vie antérieure me hante, si ce n'est pas ça, vous me lisez avant ma mort,
Ils veulent me tuer et je suis si belle,
Je vais brûler mes mains et laisser la tempête me passer sur le corps,
Il est 7h et la mort attend que les anges se perdent,
Si ce n'était pas pour mes poèmes, mon talent ni ma beauté, voulais-tu me tuer? 
Je saigne les mots avec les rasoirs de ma langue, 
Je sens que j'hallucine, je disparais dans l'ombre des palmiers, 
Passant la frontière de la mer sous les chasseurs d'étoiles,
Mon cœur vole dans les yeux de la nuit cherchant la source,
Où suis-je, où vais-je, philosopher à L.A